Récits entrecroisés de la vie d'un homme, Florent, dont la mémoire telle une flamme soufflée par le vent, éclaire, se cache, brûle les consciences de ceux qui restent ...
Ce fut la plus grande surprise de cette visite. La maison du pressoir qui a été décorée et peinte par Monet lui-même semble étrangement vivante et je dirai presque moderne en ce qu'elle ne ressemble en rien à l'image que l'on se fait des maisons anciennes. L'harmonie des couleurs est une invitation au voyage à travers les pièces qui jouissent chacune d'une ambiance bien particulière. J'ai particulièrement aimé la salle de bain du peintre recouverte d'estampes japonaises un rien sensuelles.