Emouvant diptyque que cette oeuvre de Makyo sur la vie pêcheurs au XIX siècle, sorti un peu plus tard en intégral. Il faut dire que Makyo puise dans son passé et notamment dans les histoires que lui contait son père sur son grand père. La paternité est justement le fil conducteur dans ce récit qui nous apprend tant ...

Par une fin d'après midi à Hambourg, Hélène Grimaud se promenait dans les rues brumeuses et pluvieuses de la ville, encore possédée par le morceau de Brahms qu'elle s'évertuait à répéter lorsque qu'elle arriva devant la porte d'un étrange antiquaire.

Non il n'est pas question d'écrivain bloquant sur une page blanche mais d'un personnage qui l'éprouve en réalisant qu'il a totalement perdu la mémoire !

Judith a dix-sept ans lorsqu'elle obtient son bac et part pour l'université. Elle goûte à la liberté dans sa petite chambre pour la première fois loin de la pesanteur d'un entourage familial où le père règne en maître tel un despote. Surgit alors une voix qui va la bouleverser, lui donner envie de poser les armes, d'ouvrir son corps et son cœur. Alain !

Je ne vous présente plus Etienne Davodeau, auteur de Rural, de l'émouvante et merveilleuse Lulu femme nue ou encore de l'incontournable Les ignorants qui m'a initié en même temps que son viticulteur au neuvième art. Cet auteur a une place à part pour moi ... Alors je vous laisse imaginer ma joie lors de la découverte de son dernier livre : Le chien qui louche, un livre qui parle d'amour et d'art. Tout ce que j'aime !

Un beau matin, un livre est arrivé dans ma boîte aux lettres. Un livre que dis-je ? Un bijou d'une vraie beauté que je dois à Philisine Cave ! Alors je voulais te dire merci Phil pour ces instants d'émotion.
Louis Even est menuisier et l'époux de Marthe avec qui il a deux beaux enfants. Un jour, il commettra l'irréparable, provoquant la fuite de l'être aimé et le laissant seul assumer un fils différent ...

Des mois que je piétinais à l'idée de voir ce film tiré de : Le bleu est une couleur chaude, magnifique BD de Julie Maroh. Le fait qu'il ait eu la palme d'or n'avait fait qu'ajouter un peu plus de piment à cette attente. Il faut dire aussi que du réalisateur, Abdellatif Kechiche, je connaissais L'esquive qui m'avait totalement retourné. L'histoire d'adolescents vivant dans les cités et voulant mettre en place une pièce de Marivaux suite à la demande de leur professeur de français. Je ne vous gâcherai pas la surprise en vous racontant la violence d'une scène qui a quelque peu modifié mon regard ...

Un livre que j'attendais avec impatience et qui ne m'a pas déçu ! Pour un premier roman Margot Stedman frappe fort. Imaginez une tragédie classique dans un décor époustouflant de beautés sauvages : une île au bout du monde !

1935, un viel homme alité dans le village de Soulac, dans le Tarn et Garonne, confesse son histoire à un prêtre. En 1915, près de Méricourd, un gros village de Champagne situé non loin des tranchées qui faisaient face aux allemands, un lieutenant de gendarmerie, Roland Vialatte, vient mener une enquête sur l'assassinat de trois jeunes femmes.
Trois semaines que je piétinais d'impatience à l'idée de rencontrer Nicolas Clément et Bihel. Le rêve s'est réalisé. Les rencontres ont été merveilleuses avec ces auteurs et d'autres que je n'attendais pas (Bernard Minier).

Un road movie à l'atmosphère envoûtante, imprégnante et totalement addictif ! Un coup de cœur !

Ah Guarnido Juanjo, quel virtuosité dans ses dessins ! Autant en découvrant les hommes animaux de Bilal je n'avais pas été emballée ... autant là j'ai été conquise par ces hommes bestiaux ! Il faut dire que la personnalité de ce détective a tout pour me plaire : élégant, racé, mélancolique, viril, ...

Depuis la rentrée, j'attends avec impatience ce moment où les élèves vont me dire : "Maîtresse, vous pouvez acheter ce livre pour notre classe !". Il faut dire que nous travaillons sur des extraits littéraires de roman et manifestement aucun des textes choisis n'avait suscité l'étincelle attendue jusqu'à la lecture cette semaine

Dans un village de Mayenne, une maison au nom de Ker Ael est plongée dans le silence. Pourtant jour et nuit, sept amis en franchissent le seuil, ouvrant les volets, déposant des fleurs, remontant l'horloge suisse ou lisant à voix haute un poème. S'accomplit ainsi la promesse de sept âmes ne souhaitant que retarder le deuil de deux âmes sœurs. C'est l'histoire d'un mystère et d'une fraternité.

Une grande BD que je partage avec vous aujourd'hui !

Dans le monde de Daar, un petit chninkel, J'on, échappe de justesse à un massacre, découvrant par là même la liberté. Le Dieu unique U'n lui apparait alors lui confiant la mission de réunir les trois immortelles qui causent une guerre permanente et de délivrer son peuple réduit en esclavage depuis des siècles. Il lui confie pour y parvenir le Grand Pouvoir, faisant de lui l'élu qui redonnera l'espoir aux peuples asservis ...

Le choc en recevant ce livre que m'a envoyé Stéphie. La couverture en vichy rose et blanc a de quoi effrayer non ? Et c'est sensé être un livre érotique ? Un tue désir serait plus juste ! Enfin, j'en étais là de mes pensées au point de le déposer sur ma PAL sans l'ouvrir et en repousser la lecture. Seulement voilà, je voulais qu'il fasse parti du challenge organisé par Stéphie : le mardi c'est permis et j'ai donc fini par l'ouvrir et là ... Je suis restée scotchée, dévorant d'un coup la moitié du livre !