Arbre de Noël


C'est les vacances !!

Je pars demain me ressourcer auprès des miens dans l'Est de la France, là où il n'y a pas de connection internet (oui oui ça existe !!). Les valises sont presque prêtes, la voiture prête à ronronner !!

Je souhaite à tous ceux qui passeront par là d’excellentes fêtes de fin d'années, un joyeux Noël et une très belle année 2013.


A force de voir ici et là des critiques plus que positives sur un dénommé Chabouté, je me suis moi aussi laissé tenté et après une première déception : Purgatoire. Je me suis un peu réconciliée avec l'auteur ( comme quoi parfois la persévérance paye !).

C'est mon premier tag et c'est donc avec plaisir que je réponds à Mango !

1) Es-tu une acheteuse compulsive de livres?

Pas vraiment, l'achat de livres est un acte plutôt réfléchi pour moi!

J'ai poursuivi ma découverte d'Yslaire comme prévu et c'est avec délectation que je me suis plongée dans XXe ciel.com, mémoire 98, 99 et 00.

Franck Stern est un photographe mort officiellement en 1917. En réalité, il s'est réfugié en Suisse où il fait la connaissance de Fabienne Rouge Dyeu une aviatrice française à la recherche de son frère. Une folle passion va s'emparer d'eux et c'est ensemble qu'ils vont fonder la revue XXe ciel.com qui séduira un certains Vladimir Oulianov. Leurs idéaux les conduiront en URSS avant de les séparer.

Le hasard a fait tomber dans mes mains la trilogie : Hugo et Iris d'Yslaire et se laisser porter par le hasard a du bon parfois. J'ai beaucoup aimé les dessins de Bastide et Mezil qui donnaient un ton chaud, sulfureux et sensuels aux personnages qui ne le sont pourtant pas.

Je viens de faire connaissance avec Chabouté par le biais de : Purgatoire et j'ai lu les trois tomes d'un coup !

Benjamin Tartouche est un jeune homme de 27 ans qui semble avoir un avenir prometteur et beaucoup de chance : il vient de quitter son studio pour une maison dont il a hérité, il se lance en free lance grâce à un banquier compréhensif, il découvre en face de chez lui une voisine qui a tout pour lui plaire. Une nuit, il est tiré de son sommeil par un pompier car sa maison est feu. Il perd tout et se tourne donc vers son assureur pour se faire rembourser au plus vite car le voilà dans une situation dramatique, obligé de dormir dans la rue, sans un sou en poche mais voilà celui-ci fait tout pour faire trainer son dossier et Benjamin se voit contraint d'apprendre à survivre comme un SDF ...

Ed : Babel - 2010 - 254 pages
"Mes mains me paraissaient vides quand il n'était pas dedans"

Voici un roman que j'ai dévoré en une journée et demi à peine. Cela faisait longtemps qu'il me faisait les yeux doux ce petit livre et je n'ai aucun regret d'avoir succombé !

Le cheminot de Jiro Asada et Takumi Nagayasu, suivi de La lettre d'amour, mangas du mercredi
Ed : Panini Comics - 2007
 Un livre qui réunit deux histoires courtes et qui est devenu un best-seller au Japon. Je parlerai ici de l'histoire du cheminot car elle mérite un billet à elle seule. Puis je reviendrai dans un autre billet sur la lettre d'amour.

" Je restais sur le quai, au garde-à-vous, jusqu'à ce que ... le train ait disparu et qu'on ne l'entende plus siffler. Dans ces moments-là, on joue du sifflet au lieu de pleurer. On agite son fanion au lieu de taper dans un mur. On étouffe sa colère et sa peine. On se retient de hurler. C'est le lot des employées du chemin de fer."

Ed : La fosse aux ours - 2012 - 128 p

"C'est un sacré troupeau dit Gouri alors que les dernières vaches s'éloignent.Il parait que c'est le plus gros de la région, dit la fille. gouri grimpe les trois marches vers la porte du magasin et elle s'écarte pour le laisser entrer.il y en a qui disent qu'il faut pas boire leur lait, dit encore la fille. Qu'il est contaminé. Et, à côté de ça, y'en a d'autres qu'en boivent tous les jours en disant que tout ça c'est des balivernes.Gouri regarde la gamine et lui sourit.Un drôle de mot, baliverne, il fait.Elle le fixe avec curiosité."

Gouri quitte Kiev après avoir attaché une remorque bricolée à sa moto. Très vite on se rend compte à travers certains mots comme zone ou contamination que ce n'est pas une ballade de plaisir qui l'attend. Il part pour Pripiat, ville où il a vécu avec sa femme et sa fille deux ans auparavant alors qu'il était ouvrier à Tchernobyl avant de devenir écrivain public, deux ans avant la catastrophe. Son but ?

Ed : Albin Michel - 422 pages

Aucun prophète ne lui avait dit, et il n'était pas assez prophète pour se dire, que sa jeune femme méritait par son horreur du mal les louanges du roi Lemuel, puisque sa valeur morale devait être estimée non parce qu'elle avait accompli mais parce qu'elle souhaitait accomplir. Et, en considérant ce que Tess n'était pas, il négligeait ce qu'elle était, et il oubliait que l'imperfection peut être supérieure parfois à la perfection même.


Tess est une jeune paysane de la fin du XIX siècle qui vit dans le Wessex, en Angleterre. Son père apprend un jour qu'ils sont de souche noble et cela lui monte très vite à la tête ainsi qu'à sa femme Joan qui va n'avoir d'autre but que de s'en servir afin de grimper les échelons de la hiérarchie sociale. Elle envoie donc sa fille, Tess, chez une riche cousine de la branche familiale pour qu'elle en fasse une femme éduquée.